mardi 11 août 2015

Riz au lait d'amande, cardamone et groseilles

C'est la quatrième recette de riz au lait que je publie mais c'est la première utilisant du lait d'amande, que je ne réalise moi-même que depuis peu de temps. Depuis peu de temps, mais déjà réalisé de nombreuses fois car je le trouve absolument délicieux et ... très, très pratique. Cette recette de lait d'amande "plus simple, tu meures" vient de chez Marie et je ne la remercierai jamais assez pour son pas à pas très clair.
Le lait d'amande dont l'on redécouvre les nombreux bienfaits actuellement (de même que les autres laits végétaux) n'est pourtant pas une nouveauté, puisqu'au Moyen-Age, il était une alternative au lait de vache, se conservant plus facilement et pouvant être consommé pendant le Carême, période où les aliments d'origine animale étaient interdits.

Il y a peu de produits UHT chez moi, et prendre la voiture pour une bouteille de lait ce n'est pas des plus économiques, par contre il y a toujours des amandes dans le placard ! C'est un jeu d'enfant de faire tremper les amandes le soir et de terminer ce lait d'amande le lendemain matin. Bon, j'avoue, ouvrir une bouteille de lait UHT d'un simple geste, c'est rapide mais boire un lait qui aura séjourné des mois dans un entrepôt, un camion en plein soleil, un supermarché puis encore dans la réserve, ce n'est pas mon idée de ce que doit être un lait bien vivant, même s'il est bio de bio (tout droit venu de quelque part en Europe) ...
En ce qui concerne le lait de vache, je n'utilise le plus souvent que du lait cru que je vais chercher directement à la ferme du coin (mais les temps ont changé, en fait de vache c'est un distributeur qui fait meuh !!!).
Autre atout  non négligeable du lait d'amande, l'okara, ce résidu de peau et de pulpe que l'on obtient après filtrage ! Et alors là, les recettes qui permettent d'utiliser le précieux okara sont infinies ! A suivre donc ...


Pour 1 litre de lait d'amande :100 g d'amandes (vous pouvez augmenter la quantité pour un lait encore plus crémeux), 1 pincée de sel, 2 c. à soupe de miel d'acacia.

La veille, rincez soigneusement les amandes et faites-les tremper dans 1,25 l d'eau.
Le lendemain, jetez l'eau et rincez les amandes. Il n'est pas nécessaire d'enlever la peau qui sera récupérée dans les résidus pour l'okara.
Mixez les amandes, le sel et le miel avec 1 l d'eau, pendant au moins 1 minute, pour en extraire les substances nutritives et émulsionnez le mélange.
Filtrez la préparation obtenue à travers une passoire fine pour retirer un maximum de peaux et de pulpe d'amande.
Filtrez à nouveau, cette fois à travers un filtre à café perpétuel (j'ai essayé avec le filtre à café en papier mais c'est beaucoup plus long (et encore plus long si le papier se déchire plusieurs fois...).
Mettez en bouteille et conservez au frais jusqu'à 5 jours. Secouez la bouteille avant utilisation.


Pour le riz au lait d'amande : 1 l de lait d'amande, 180 g de riz à dessert (ou arborio), 60 g de sucre complet, 5 gousses de cardamone, 2 c. à soupe de noix de coco râpée, 6 c. à soupe de miel d'acacia, 200 g de groseilles.

Rincez le riz à l'eau. 
Versez le lait dans la casserole, ajoutez le riz, les graines de cardamone écrasées (ayez bien soin de retirer les gousses avant d'écraser les graines au pilon !). Portez à petits frémissements. Remuez régulièrement pour que les grains de riz se détachent bien les uns des autres et laissez cuire ainsi, doucement, jusqu'à ce que les grains soient bien moelleux. Le riz continue de gonfler en refroidissant alors pas d'inquiétude si vous le trouvez trop liquide.


Pendant que le riz cuit, lavez puis séchez et égrappez les groseilles. Répartissez-les dans des verres individuels et ajoutez une cuillère de miel dans chaque verre.
Lorsque le riz est cuit, versez-le encore chaud sur les groseilles puis laissez-le refroidir. Les groseilles vont éclater sous l'effet de la chaleur et libérer leur jus qui se mélangera au miel, hum, c'est si bon !...

L'idée d'associer la cardamone au riz au lait est très répandue dans les pays nordiques qui réalisent pour Noël, le traditionnel riz au lait aux fruits rouges. Mais si ce parfum vous déplaît, utilisez de la vanille en gousse, association plus classique mais tout aussi irrésistible !

                       Cette recette a été inspirée par celle d'Emilie dont le blog est un de mes favoris !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Le petit mot qui fait plaisir ...