mardi 11 août 2015

Le nougat de Tours

J'habite une région où l'on aime la bonne chère ! Rabelais et Balzac ont su en leur temps apprécier et vanter les mérites de la cuisine tourangelle. Rillons, rillettes, beuchelle, poissons de Loire, le tout arrosé de vin de Chinon, Bourgueil, Azay-le-Rideau, Montlouis, Vouvray, la réputation  des spécialités de Touraine n'est plus à faire.
 Le Jardin de la France a de tous temps attiré les grands de ce monde pour sa douceur de vivre et son climat. C'est ainsi qu'est né pendant la Renaissance, sous Léonard de Vinci, grand amateur d'épices de chambre (fruits confits), le fameux Nougat de Tours.
 A ne pas confondre avec le nougat de Montélimar qui est une confiserie à base de miel et amandes.

 En 1998, "la Confrérie gourmande du nougat de Tours" est créée  pour lui rendre ses lettres de noblesse. Chaque année,un concours ouvert à tous les professionnels récompense le meilleur nougat. Sans être un grand pâtissier, vous pourrez réaliser ce délicieux gâteau de rois car il est de réalisation facile : une base de pâte sablée recouverte de confiture et de fruits confits puis d'une macaronade.
Je vous propose une version légèrement différente car j'ai remplacé les fruits confits (trop sucrés à mon goût) par des "poires tapées".
 Une autre curiosité très peu connue en dehors de notre région et qui, elle aussi vient d'être remise à l'honneur. En effet, une poignée de passionnés a fait renaître cette spécialité disparue dans les années 30. En visitant "le musée de la poire tapée" à Rivarennes, vous apprendrez toutes les étapes de transformation de ces poires. D'abord déshydratées au four à bois pendant 2 jours et 2 nuits, chaque poire est aplatie avec "une platissoire".
Elles sont commercialisées ainsi ou réhydratées dans le vin rouge. C'est ainsi que je les ai utilisées.


Si vous n'avez pas de poires tapées, vous pouvez les remplacer par 150 g de pruneaux, c'est aussi délicieux. La confiture utilisée traditionnellement était de "l'alberge", j'ai mis de la poire/melon maison pour rappeler les poires tapées. Et maintenant la recette !!

Ingrédients :
Pour le fond de pâte sucrée : 180 g de farine, 30 g de sucre, 1 oeuf, 80 g de beurre, le zeste d'un citron.
Pour la garniture : 2 poires tapées réhydratées, 2 c. à soupe de confiture d'abricots, 80 g de poudre d'amandes, 80 g de sucre de canne, 30 g de farine, 5 blancs d'oeufs.


 Mélangez rapidement tous les ingrédients de la pâte et faites-en une boule. Recouvrez de film étirable et laissez reposer 15 minutes au frais.


 Préchauffez le four th 5-6. Etalez la pâte.
 Beurrez un moule à tarte (ou un cercle à pâtisserie) de 22 cm et foncez-le avec la pâte. 
Etalez la confiture sur le fond de tarte et répartissez les  poires tapées coupées en dés. Pour la macaronade, mélangez la farine, la poudre d'amande et le sucre.
Battez les blancs en neige ferme avec une pincée de sel. Incorporez délicatement le mélange précédent aux blancs. Versez sur les fruits et enfournez pour 30 minutes environ. 


Croquer ce gâteau, c'est faire un bond à la cour du Roy François !!! J'espère que sa dégustation vous donnera envie de venir en Touraine où il est très facile d'acheter le nougat chez de nombreux pâtissiers de talent ! 
Cet article participe au concours organisé par le blog culinaire Cro'K'mou qui propose de présenter une spécialité régionale. Vous pourrez y découvrir de nombreuses autres spécialités et ainsi voyager aux quatre coins de la France !






2 commentaires:

  1. Bonjour Pholisophie! j'ai découvert votre blog très récemment et je dois dire que j'y passe du bon temps. Je dois absolument tester ce gateau-tarte qui a l'air exquis (tout ce que j'aime). Merci de faire découvrir un peu du patrimoine culinaire régional. C'est très intéressant ! Le seul hic pour la recette: les poires tapées que je remplacerai en suivant vos suggestions... merci encore et à bientôt pour mes impressions. Marina

    RépondreSupprimer
  2. Merci ! J'espère que vous apprécierez cette spécialité tourangelle ! En ce qui concerne les poires tapées, on peut tout à fait les remplacer par des pruneaux ou des fruits confits (ce qui est le plus courant). A bientôt !

    RépondreSupprimer

Le petit mot qui fait plaisir ...